Bourse Doctorante AFFDU Lorraine #2018 : nos deux lauréates Cécile FLOER et Naïma GAUDEL

Cette année 2018 a permis d’attribuer 2 bourses doctorantes grâce au nouveau partenariat avec l’AMESTE et son président Paul Arker est venu remettre cette bourse au cours d’un soirée très réussie à l’UL Jean Lamour de Nancy le 30 novembre 2018 !

Retour sur les 2 lauréates, Cécile FLOER et Naïma GAUDEL

 

Cécile Floer, doctorante au sein de l’équipe « Micro et nanosystèmes » de l’Institut Jean Lamour.

Dans nos sociétés modernes, la connaissance en continu des paramètres corporels tend à devenir une nécessité. Allant des applications biomédicales aux applications des domaines de la cosmétique, du bien-être ou du sport, les objets connectés qui surveillent les paramètres du corps humain font partie d’un marché en forte croissance. Cependant, l’utilisation des fils et/ou des connectiques potentiellement inconfortables, des bracelets ou encore des ceintures empêche les utilisateurs de porter en permanence ces objets connectés. Ainsi, un nouveau champ a émergé : celui de l’électronique sur peau, à savoir une nouvelle classe de dispositifs électroniques qui sont « tatoués » sur la peau de manière harmonieuse (i.e. adaptés mécaniquement), et qui peuvent s’étirer, se plier, se tordre ou se conformer à n’importe quelle forme.
C’est justement dans ce contexte que s’inscrit mon projet de thèse « Antennes et capteurs SAW sans fil, étirables, imprimés sur la peau : conception, micro-fabrication et mesures ». A l’interface entre l’acoustique et l’électronique sur peau, ce projet se concentre sur l’élaboration d’un capteur de température sans fil et prêt à « tatouer » sur la peau. Basé sur une structure à ondes acoustiques guidées, le capteur sera passif et auto-protégé. Couplé à des antennes étirables sur élastomère, il pourra être interrogé à distance. L’ensemble, ultrafin, sera directement fixé sur la peau.

 

Naïma GAUDEL, doctorante au sein du LEMTA, dans le cadre du projet européen « PowerReg ».

Mon sujet de thèse, intitulé « Rhéologie et écoulements de dispersions granulaires : au-delà du jamming » mené au LEMTA sous la direction de M. Skali-Lami et M. Kiesgen de Richter depuis octobre 2015, s’inscrit dans le cadre du projet européen « PowderReg » relatif au contrôle des propriétés d’écoulements de milieux divisés. Les dispersions granulaires étudiées sont des systèmes denses composés de particules sphériques d’une centaine de micromètres pouvant être en présence d’un fluide interstitiel. Ces systèmes sont de par leur taille non Browniens et donc non soumis à l’agitation thermique. Cela peut entrainer le blocage de leurs écoulements (jamming), phénomène encore mal compris à l’heure actuelle. Ces dispersions se rencontrent très communément dans les industries agroalimentaires (poudres de lait, céréales), minières (minerais argileux), du bâtiment (ciments, bétons), mais également pharmaceutiques (médicaments). Chaque progrès en R&D achevé sur les procédés qui les mettent en oeuvre soulève, de manière directe ou indirecte, des enjeux économiques et énergétiques très importants. Pour pallier au phénomène de jamming, des vibrations mécaniques sont très largement utilisées dans les procédés (convoyeur vibrant, silos vibrants, …), mais ne sont pas optimisées. L’objectif principal de cette thèse est de mieux comprendre le lien entre les caractéristiques de l’écoulement et la dynamique/organisation à l’échelle des particules de dispersions granulaires vibrées. En particulier, j’ai mis en évidence qu’appliquer des vibrations mécaniques à ces dispersions induit des réorganisations de nature diffusive à l’échelle des particules. Ces vibrations créent alors une « température granulaire » permettant ainsi de contrôler la viscosité du milieu, donc son écoulement. Ces résultats ont permis le développement d’un dispositif expérimental original constitué d’un plan incliné vibrant qui offrira la possibilité de caractériser grand nombre de dispersions granulaires d’intérêt industriel dans le cadre du projet européen « PowderReg ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *